L'AFEF adresse au Président de la République 10 propositions pour l'essor de la filière forêt-bois

March 30, 2018

L'Association Française des Eaux et Forêts (AFEF), après son dernier colloque a décidé d'en concrétiser les conclusions sous forme d'un appel à dix mesures pour favoriser le développement la filière forêt-bois.

 

L'AFEF, association créée à Nancy en 1925 et reconnue d'Utilité publique depuis 1937, 
a organisé le 26 septembre 2016 un grand colloque à Paris "Pour un essor de la filière forêt-bois", rassemblant au Palais du Luxembourg 200 personnalités en présence du Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.
 Les actes de ce colloque ont été publiés et l'AFEF en a tiré les 10 propositions approuvées en Conseil d’Administration les 8 février et 19 mars 2018

 

 

 

10 Propositions adressées au Président MACRON ainsi qu'à sept Ministres

 

Ces 10 propositions ont été remise le 26 mars dernier à Emmanuel MACRON, Président de la République, ainsi qu'aux ministres suivants :

 

  • Edouard PHILIPPE, 1er Ministre

  • Nicolas HULOT, Ministre d'Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire

  • Stéphane TRAVERT, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

  • Bruno LEMAIRE, Ministre de l'Économie et des Finances

  • Jacques MEZARD, Ministre de la Cohésion des Territoires

  • Julien DENORMANDIE, Secrétaire d'État auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires

  • Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 

Les 10 propositions de l'AFEF pour un essor de la filière forêt-bois :

 

Proposition N°1 : 

 

Améliorer la fiscalité de l’amont forestier pour encourager la création de valeur ajoutée en diminuant, de 1/4 à 1/10 de la valeur de la forêt, l’assiette de l’imposition en capital (Succession, IFI) de la forêt.

 

Proposition N°2 : 

 

Recréer un mécanisme spécifique de soutien à la plantation, de manière à replanter de 60 à 100.000 ha par an, pour un engagement financier public d’un minimum de 100 millions d'euros.

 

Proposition N°3

 

Simplifier l’organisation des organismes d'accompagnement de la forêt et les règlementations forestières.

 

Proposition N°4

 

Accentuer les mesures permettant le regroupement des petites parcelles, une première étape ayant été franchie avec le plafonnement des frais notariaux pour les petites parcelles (Loi Macron).

 

Proposition N°5

 

Favoriser le développement de la biomasse à partir de la récolte forestière pour les installations de chauffage et de cogénération.

 

Proposition N°6 :

 

Accentuer l'effort public de recherche-développement et d’innovation sur l'ensemble de la filière et encourager l’effort privé, une première étape ayant été franchie avec l'inscription de la filière bois comme filière d'avenir (immeubles de grande hauteur ...), veiller au développement de la certification "gestion durable".

 

Proposition N°7 :

 

Amplifier le programme de construction de logements HLM en petits immeubles à ossature bois.

 

Proposition N°8 :

 

Faciliter les grands projets industriels structurants : la concurrence doit être encouragée de manière à permettre l'accueil sur notre sol de technologies et d'acteurs performants, soutenir l’aval de la filière.

 

Proposition N°9 :

 

Recréer des formations spécifiques d’ingénieurs forestiers.

 

Proposition N°10 :

 

Restructurer, en la simplifiant, la "tutelle publique" de la forêt et de la filière, "émiettée" entre de nombreux ministères (agriculture, environnement, énergie, économie ...) de manière à gagner en efficacité.

 

 

Pascal JACOB

Administrateur de l'AFEF

 

 

D'après le communiqué du Conseil d'Administration de l'AFEF

Téléchargez les 10 propositions pour l'essor de la filière forêt-bois (Pdf)

Paris, le 29 mars 2018 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Charles JACOB, précurseur de la charpente bois moderne et des structures industrialisées, fut à l'origine de POBI qui a initié la construction off...

March 7, 2019

1/9
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives